Saint-Père Saint-Père | 16.04.2018

Message du Pape François pour la 52ème journée mondiale des communications sociales - 2018


16.04.2018

Il ne suffit pas que ce soit vrai


Communiqué de presse | 16.04.2018

Message de l'évêque des médias

Il ne suffit pas que ce soit vrai

Voici peut-être le passage le plus subtil du message du pape François, axé pour la 52e journée mondiale des communications sociales. Il est sur les fake news, cette désinformation si répandue en particulier dans les réseaux sociaux, des réseaux qui ressemblent souvent à des ghettos: «En outre, on ne cesse jamais de chercher la vérité, parce que quelque chose de faux peut toujours s’insinuer, même en disant des choses vraies. Un argument impeccable peut en fait reposer sur des faits indéniables, mais s’il est utilisé pour blesser quelqu’un et pour le discréditer aux yeux des autres, aussi juste qu’il apparaisse, il n’est pas habité par la vérité. A partir des fruits, nous pouvons distinguer la vérité des énoncés: s’ils suscitent la controverse, fomentent les divisions, insufflent la résignation ou si, au contraire, ils conduisent à une réflexion consciente et mûre, au dialogue constructif, à une dynamique fructueuse» (à la fin du 3e point).

Autrement dit, sans mensonges je peux aussi être mensonger. Sans fake je peux hate! Je peux haïr en toute vérité... Oui, à coups de vérités assénées, je peux ne pas rechercher la vérité, mais le dénigrement, l’accusation, le conflit et la condamnation. Comme nous devons donc être vigilants sur le quand, le comment et le ton de nos communications! Aussi en Eglise.

Que cette Journée mondiale des communications sociales nous rende attentifs non seulement à la vérité mais aussi à l’usage des vérités, pour communiquer en toute Vérité.

Alain de Raemy, évêque chargé de la communication et des médias au sein de la Conférence des évêques suisses